Vous avez dit CCAS ?

4 décembre 2021

Mis en ligne par jlmanif

Commentaire(s)

Une Maison du bel Age un projet réaliste !

Le CCAS est supposé être le bras armé de la commune en politiques sociales.
L’action sociale est absolument essentielle à la vie de la commune. Le CCAS est un véritable outil au service de ses habitants. Il constitue un lien de solidarité perceptible par les administrés grâce à l’étendue de ses compétences.
Le budget du CCAS est constant, il est identique depuis des années. Ce budget, donne une vision claire du niveau et de l’intêret que porte la commune à l’action sociale. Il devrait depuis longtemps avoir dépassé le stade de la simple aide ponctuelle du type colis alimentaire pour Noël ou repas des anciens… Le CCAS devrait s’inscrire dans une logique de développement social durable concernant toute la population Le CCAS d’EYRAGUES n’apporte pas de réponse aujourd’hui aux enjeux économiques, sociaux et sociétaux. Vieillissement de la population, les nouvelles formes de précarité, l’évolution des modes et des conditions de vie, que la crise sanitaire et économique mettent en évidence.
Il s’agit bien aujourd’hui de dépasser les positionnements dogmatiques pour s’attacher à travailler et à élaborer des politiques sociales innovantes, afin de faire correspondre à chaque politique le bon niveau d’intervention et conjuguer efficacité et solidarité locale. Contrairement au Conseil municipal le Conseil du CCAS ne doit pas constituer une tribune politique, et les décisions qui y sont prises, doivent être déconnectées des postures partisanes
Nous devons faire évoluer les élus en charge du CCAS vers une spécialisation « d’Elu Social » Ces élus doivent impérativement être formés pour appréhender les multiples facettes de l’action sociale municipale, et avoir ainsi la capacité d’imaginer et mettre en œuvre des actions nouvelles portées par le CCAS.

GRAVESON un exemple à suivre !

A Eyragues, l’action sociale tranche avec le dynamisme de certaines communes voisines. Graveson a ouvert une « Maison du bel Âge » avec le concours du Département. Ce type d’action réinvente l’action sociale du service public comme lieu créateur de lien transgénérationnel.

Un Véritable guichet unique d’accueil des personnes de plus de 60 ans

Des collaborateurs y sont à leur disposition pour répondre à leurs questions, les orienter dans leurs recherches et les accompagner dans leurs démarches administratives. Ils assurent aussi un support informatique simple, une aide à la rédaction des formalités en ligne, la prise de billet de train… les anciens peuvent apprécier un simple café, une discussion, lire le journal, une rencontre, tous ces petits moments viennent remplir des journées parfois bien longues notamment pour les personnes les plus isolées.
Le département est dans l’attente de projets de ce type. Dans ce domaine ce qui existe à Eyragues est insufisant. Alors qu’attendons nous pour faciliter le quotidien de nos anciens ? La municipalité a l’argent et des lieux disponibles pour un tel projet et à coup sûr l’appui du département ! Voilà une proposition concrète, facile à réaliser, et positive ! pour que notre CCAS demontre son dépassement en matière de politique sociale.
Par BL

ENTRETIEN AVEC :
Christine PERRIN
élue d’opposition
et membre du CCAS.

Q En intégrant le CCAS vous vous attendiez à quoi ?
R :J’ai été attirée par le mot social dans CCAS, je voulais utiliser mon expérience acquise au sein des écoles, mais aussi parce que mon père travaillait à la DASS, je le regardais travailler et cela m’intéressait beaucoup. En intégrant le CCAS j’ai trouvé une organisation à l’ancienne cultivant le secret . J’ai ressenti une forme de méfiance, voire un manque de confiance à mon arrivée, j’ai rappelé qu’en tant qu’élue, j’avais un devoir de confidentialité , mais aussi des droits pour participer efficacement à la vie du CCAS
Q : Cela fait 20 Mois que vous siégez au CCAS Pourriez- vous nous citer quelques actions concrètes et innovantes qui ont été réalisées ?
R : NON ! je ne vois rien ! Nous avons avec plaisir distribué les colis de Noël qui sont très appréciés à Eyragues. Quant au reste… ???”
Q : Cela semble vous attrister ?
R ” Attristée ? non. ! Déçue, oui ! Déçue, par le fonctionnement de cette commission qui se limite à n’être qu’une réunion d’informations et de votes. Les décisions sont prises en amont hors commission Le jour J, il n’y a aucun débat d’idées, peu d’échanges et aucune proposition de réflexion commune
afin d’élaborer des politiques sociales adaptées aux moments. Nous ne nous accordons aucune discussion pour pouvoir appréhender les enjeux sociaux, sociétaux, et les nouvelles formes de précarité Alors OUI je suis déçue !
Q : En conclusion vous diriez ?
R Je dirai que Le CCAS ne doit pas perdre l’ occasion dans cette période COVID de prendre du recul, analyser le passé, réfléchir, pour changer ce qui doit être changé, pour accomplir ENSEMBLE ce qui doit être accompli et toujours au service des Eyraguaises et des Eyraguais.

Articles similaire(s)

0 commentaire(s)

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager sur Pinterest

Partager